Interview C. GUIDOTTI - PDG


C. GUIDOTTI


Guidotti : Marque ou nom de famille ?

Je dirai la marque d'un nom de famille. C'est une famille qui a développé un savoir-faire dans le monde du verrouillage de sécurité. C'est l'histoire d'une famille, l'histoire d'une entreprise, les deux sont liées et indissociables.

Depuis quand travaillez-vous chez Guidotti ?

Depuis 1962, lorsque je suis née. Je me souviendrai toute ma vie des odeurs de métal et d'huile de coupe lorsque mon père, Dante Guidotti, rentrait de l'atelier ou encore les discussions interminables lors du repas dominical sur l'entreprise ou les produits.
J'ai baigné dedans, tout comme chacun des membres de ma famille. Mes frères allaient travailler à l'usine dès l'adolescence après l'école. Ma mère accueillait souvent à notre table les ouvriers. Moi-même, encore petite, je préparais à la maison les catalogues pour les salons après mon goûter, toute fière d'aider mon papa !

C'est le travail de toute une vie, que ce soit pour mon père, ma mère, mes frères, mes sœurs ou moi.

Selon vous, quelles sont les dates clefs de l’entreprise et de votre parcours jusqu’à votre nomination au poste de PDG du groupe ?

Un petit historique ? Alors pour faire simple il faut savoir qu'en 1970, toute la région parisienne était déjà équipé de bandeaux Guidotti, vous ne passiez pas devant une porte en verre sans reconnaitre l'un de nos produits.
Ensuite je dirais 1977, avec la première serrure électrique à encastrer. A peu près au même moment sortait notre première charnière.
1986, avec la DG86, spécialement conçue pour la banque de France.
Il y a egalement 1992 qui est une date importante, pour l'entreprise et pour moi, mon frère Jean-Claude reprend la tête du groupe après le décès de mon papa. C'est lui qui développera essentiellement le marché export.
Deux ans après Guidotti sort sa première serrure multipoint : la DG94.
Puis en 1996 c'est à mon tour et d'intègrer l'entreprise familiale au sein du service commercial, 6 ans plus tard, en 2002, au départ à la retraite de mon frère je suis nommée PDG du groupe Créations D.Guidotti.

Depuis 2002, quelle a été votre stratégie ?

Guidotti a toujours été une entreprise familiale proche de ses ouvriers, mais nous souhaitions tout de même industrialiser nos moyens de production tout en gardant cette dimension humaine. Il fallait permettre à Guidotti d'évoluer dans un environnement adapté à son développement et Boulogne ne répondait plus à ces critères.
Nous avons donc décidé de déménager, plusieurs lieux ont été envisagés, mais c'est la région toulousaine qui nous a séduites de par sa dynamique économique forte ainsi qu'un positionnement géographique intéressant. Le choix de Revel s'est fait également de lui-même avec une volonté forte de la ville à nous accueillir.
En 2003 débute la construction de l'entreprise à l'image de Guidotti et de ses besoins grandissants tout en respectant l'environnement puisque Revel fait partie de la Bio vallée Lauraguaise, des convictions chères à notre marque.
Puis début 2004, mes deux filles insèrent une capsule témoin dans la première pierre, petits messages porte bonheur pour cette entreprise qui fait déjà partie de leur vie. Et enfin en juin nous emménageons, c'est alors le début de l'aventure pour nous, les 13 employés de Paris qui nous ont suivis avec une confiance aveugle ainsi que nos nouveaux collaborateurs revélois.
Dès lors tout est allé très vite et le rayonnement de l'entreprise sur le marché de la sécurité n'a cessé de croître avec des projets de grande envergure tels que l'équipement du Pentagone français.

Mon père, Dante Guidotti, a fondé une entreprise basée sur l'innovation et les valeurs familiales, c'était un inventeur de génie qui inspire encore aujourd'hui notre bureau d'études et lorsqu'en 2010, nous sortons la première serrure multipoint homologuée NFS 61-937 c'est naturellement qu'elle est baptisée DANTE.


Aujourd’hui, quel est votre cheval de bataille ?

Je dirais qu'aujourd'hui notre priorité c'est l'innovation et la création de produits homologués afin de toujours assurer le maximum de sécurité à nos clients.

Avez-vous envie de dire quelque chose pour le mot de la fin ?

Aujourd'hui si l'entreprise existe c'est grâce à des hommes et des femmes qui y sont profondément attachés et qui par leur travail et leur volonté la font avancer toujours plus loin. Je suis particulièrement fière de nos Hommes et du nom que je porte.